Performances

Considérant le son comme un médium évocateur, Chloé Malaise active également son travail sous forme de performances sonores lives. 

Sensible à des questions d’autonomie technologique, et soucieuse de créer des outils qui lui sont propres, elle invente ses propres instruments analogiques et systèmes sonores. Initiée au son par une pratique du Field-Recording qui débute en école d’Art, notamment par l’enregistrement de chantiers de construction, et de machines, ses projets évolueront très vite vers l’automation et l’amplification d’objets du quotidien.

 

Toujours en recherche de matières sonores elle considère ses compositions comme des sculptures audibles qui se construisent en direct, comme des assemblages sensibles, où la manipulation et les potentiels du bruit, deviennent des outils évocateurs pour offrir une vision subjective d'un

hyper-matérialisme devenu décors de nos sociétés. 

Depuis 2016, elle s’engage également dans différents projets de collaborations ou d’ensembles : Fake Ocean Form Electronics, un projet en duo avec Arthur Hureau, a été présenté en Europe et aux Etats Unis. Elle collabore aussi régulièrement avec Loic Mancaux, au sein de leur projet commun Enerzion&Mad processor qu’ils ont présenté en France comme à l’étranger. Depuis quelques années, elle joue dans l’ensemble DIME fondé par Julien Ottavi, un groupe ouvert de lutherie électronique qui développe de nouveaux rapports à l’écriture musicale et à l’interprétation.